LA START-UP GARDOISE AIRLAB INDUSTRIE FABRIQUE UNE TROTTINETTE ELECTRIQUE MADE IN FRANCE POUR CIRCULER EN VILLE PENDANT LA CRISE SANITAIRE ET APRES

Communiqué de Presse

Nîmes le 15/06/2020,

Communiqué de presse : Une trottinette électrique Made in France pour le déconfinement et après

trottinette électrique made in france Lab'elleDepuis le début du déconfinement les français privilégient le vélo et les engins électriques pour circuler en ville. Les ventes de trottinettes et de vélos explosent. La start-up nîmoise Airlab Industrie, spécialiste de la micro-mobilité urbaine depuis 2014 conçoit, fabrique et assemble en France la Lab’Elle, une trottinette électrique haut de gamme. Une alternative durable et sécurisante aux trottinettes électriques en libre-service qui ne sont pas désinfectées à chaque usage, ont une durée de vie plus courte et sont fabriquées en Asie.

 

 

 

 

La Lab’Elle : Une trottinette électrique durable et Made in France

Conçue pour durer, la Lab’Elle a nécessité deux années de recherche et développement pour offrir un produit fiable, au design épuré et faisant appel à des matériaux nobles :

Du bois de hêtre des forêts des Vosges pour son large plateau permettant un meilleur confort de conduite les pieds côte à côte. Le cuir italien est fabriqué par un ESAT (établissement et service d’aide par le travail) à Béziers (34, Hérault). Des composants techniques telle que la batterie

fabriquée dans le Cantal. De nombreuses petites pièces techniques de liaison des lanières et du hêtre sont usinées chez un sous-traitant basé à Valence (26, Drôme) ainsi que les connectiques électriques et visseries qui sont françaises.

« Après deux ans de R&D à Nîmes et à Alès, Nous avons conçu un produit fiable et performant où chaque détail compte. La Lab’Elle limite l’utilisation du plastique, privilégie l’utilisation de matériaux nobles comme le bois et le cuir. Nous innovons avec un rechargement au freinage et jusqu’à 10% de la batterie grâce à un panneau solaire intégré. Enfin nous assurons la sécurité de nos clients avec des freins à disque » détaille Arnaud Porée, Président fondateur d’Airlab Industrie qui a démarré sa carrière dans le secteur de la micro-mobilité en 2006 (ancien Directeur Commercial de Mobiky-Tech, fabricant du Solex).

Une croissance qui s’accélère pendant la crise sanitaire 

Malgré la fermeture de l’ensemble de ses réseaux de magasins revendeurs (une centaine de magasins en France), la start-up est en forte croissance. Cette croissance est portée par les ventes en ligne de la Lab’Elle et la volonté actuelle des Français de s’équiper de ce type de véhicule pour aller travailler et acheter Made in France : « Nous vendons deux fois plus de Lab’Elle que l’année dernière à la même période. En raison du contexte sanitaire, les Français évitent les transports en commun et les trottinettes proposées en libre-service ne proposent pas le même confort ni la même sécurité, notamment en terme d’hygiène » ajoute Arnaud Porée. La Lab’Elle Véloce est proposée à 995 € ttc en version guidon fixe, et La Lab’Elle Véloce version guidon pliant est proposée à 1095 €. Pour un plancher bois avec le grip personnalisé, il faut compter 100 € de plus.

Une alternative aux trottinettes électriques en libre-service : Hygiène, durabilité, et souveraineté économique

Des géants s’engouffrent dans le secteur des trottinettes électriques en libre-service avec des acteurs américains comme Bird ou Lime (dont l’investisseur principal et possible repreneur Uber vient d’injecter 80 millions d’euros dans la société au bord du gouffre), ou encore le Suédois Voi (qui vient de s’associer à Blablacar pour lancer Blablaride[1] ce mois-ci).

Les trottinettes électriques en libre-service sont partagées par un grand nombre d’utilisateurs et sont dans le meilleur des cas désinfectées une fois par jour « On ne peut évidemment pas désinfecter les trottinettes après chaque utilisation mais nous avons bon espoir de pouvoir les nettoyer au moins une fois par jour à Paris » déclare sur Europe 1[2] Driss Ibenmansour, directeur général France de Bird. Ce qui ne permet pas de protéger les usagers du virus, sauf à les obliger à porter des gants, ce qui n’est pas viable pour ces nouvelles sociétés qui se développent rapidement et dont le modèle économique n’est pas encore éprouvé. Rappelons que le virus covid-19 peut survivre jusqu’à 72 heures sur des surfaces plastiques et en acier d’après Les Echos.[3]

[1] https://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/frederic-mazzela-blablacar-blablacar-lance-blabla-ride-avec-les-trottinettes-electriques-voi-0306-1252449.html

[2] https://www.europe1.fr/economie/desinfectes-les-velos-trottinettes-et-scooters-en-libre-service-sont-prets-pour-le-deconfinement-3967574

[3] https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/coronavirus-le-covid-19-peut-survivre-trois-jours-sur-certaines-surfaces-1186546

Des trottinettes électriques en libre-service polluantes

Les trottinettes électriques partagées ont une durée de vie beaucoup plus courte et sont de facto plus polluantes « Les trottinettes électriques en libre-service sont parfois malmenées voire vandalisées, elles ont en tout cas une durée de vie beaucoup plus courte, de l’ordre de quelques mois, versus plusieurs années pour une trottinette comme la Lab’Elle » Thibault Merletto, Directeur Commercial chez Airlab Industrie. Une étude menée par l’Université Libre de Bruxelles en mars 2020 démontre que la trottinette électrique en libre-service a une durée de vie de 7,5 mois ce qui la rend polluante[1].

De nombreuses trottinettes partagées ont été retrouvées dans la Seine, le Rhône et aussi en Méditerranée à Marseille, avec un risque de contamination de la faune liée aux batteries au Lithium.

[1] https://www.rtbf.be/info/societe/detail_la-trottinette-electrique-partagee-pollue-car-elle-ne-vit-pas-assez-longtemps-selon-une-etude?id=10452404

 « La trottinette électrique n’est pas encore un produit totalement éco-responsable comme le clament haut et fort la plupart des opérateurs de free-floating. Il y a encore de nombreux progrès à faire notamment sur le recyclage des batteries en Lithium. Chez Airlab Industrie nous offrons une durée de vie longue avec des batteries Françaises. Nous savons les  réparer quand cela est nécessaire dans notre atelier à Nîmes. Enfin, nous sommes à l’écoute des actions menées par la FP2M qui et est train d’initier des filières de recyclage visant à recycler au moins partiellement les batteries hors d’usage. » précise Arnaud Porée.

Le Made in France au cœur de la souveraineté économique

A peine déconfinée, la question de la souveraineté économique de la France se pose plus que jamais « Il serait temps de réduire notre dépendance vis-à-vis de l’Asie. La Lab’Elle est conçue, fabriquée et montée en France. Nous travaillons notamment avec l’entreprise adaptée PDCA34 à Montpellier qui favorise l’insertion de personnes handicapées. Ce partenaire nous offre une précision de montage et une productivité optimale. La valeur ajoutée de la Lab’Elle est à 55% française, ce qui permet de défendre le label Made in France. Nous aimerions faire plus, notamment faire fabriquer le châssis en France, mais les usines françaises stéphanoises qui avaient ce savoir-faire industriel ont disparu » précise Arnaud Porée, Président fondateur d’Airlab Industrie.

La loi d’orientation des mobilités en vigueur depuis le 11 mai dernier

Dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités des salariés, le forfait mobilité durable est désormais disponible depuis le 11 mai pour les entreprises et les salariés :

Cette mesure incitative permet aux entreprises d’offrir à leurs salariés 400€ par an, une somme entièrement exonérée de charges sociales et fiscales, pour toute utilisation de vélo, covoiturage ou trottinette électrique en libre-service sur le trajet domicile-travail « la trottinette électrique personnelle est la grande absente de ce plan. Les Français sont en demande de produits Made in France, mais ils sont en général plus chers. Les trottinettes électriques en libre-service servent les intérêts de sociétés principalement étrangères et sont fabriquées en Asie. Nous attendions beaucoup de ce forfait mobilité, malheureusement cette mesure ne nous concerne pas, et n’aide pas les entreprises qui fabriquent des trottinettes électriques en France comme la nôtre » ajoute Arnaud Porée, patron d’Airlab Industrie.

Une loi d’orientation des mobilités qui précise la règlementation sur la circulation des trottinettes

La loi d’orientation des mobilités a eu cependant le mérite de réglementer la circulation des trottinettes électriques et d’aider ainsi les fabricants à proposer des produits et services adaptés « Pour tout achat de la trottinette électrique Lab’Elle jusqu’au 31/08/20, nous offrons une formation gratuite  sur les règles de sécurité routière et nous donnons également des conseils d’utilisation et d’entretien. Nous offrons également une housse de protection. » Thibaut Merletto, Directeur Commercial chez Airlab Industrie.

Outre l’interdiction de circuler sur les trottoirs qui était déjà en vigueur, Les usagers de trottinette électrique sont désormais invités à disposer :reglementation trottinette electrique

  • D’un avertisseur sonore obligatoire
  • D’un système de freinage obligatoire
  • De catadioptres arrière et latéraux obligatoires
  • De feux de position avant et arrière obligatoires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

850.000 Français possèdent aujourd’hui une trottinette électrique

850 000 Français possèdent une trottinette électrique[1], autant de personnes qui ont des besoins liés à l’entretien ou des réparations à faire « Du fait de la crise sanitaire, les usagers ressortent leur trottinette électrique qu’ils n’utilisaient peu ou pas et ont des besoins de réparations. Nous disposons de notre propre atelier de réparation à Nîmes, nous avons donc décidé de proposer des réparations de trottinettes de fabricants tiers connus (dans la limite des pièces détachées disponibles chez Airlab Industrie). Pour les personnes qui ne peuvent pas venir nous apporter leur trottinette à l’atelier, il est possible de nous l’envoyer en commandant un forfait réparation + expédition sur notre site internet rubrique Services https://airlab-industrie.com/fr/41-services » Thibault Merletto, Directeur Commercial chez Airlab Industrie.

[1] https://auto.bfmtv.com/actualite/la-trottinette-electrique-l-autre-gagnante-des-trajets-post-confinement-pour-les-entreprises-1917098.html#:~:text=850.000%20Fran%C3%A7ais%20poss%C3%A8dent%20aujourd’hui,trottinettes%20ont%20augment%C3%A9%20de%20225%25.

Contacts Presse

Arnaud Porée, Président fondateur, info@airlab.mobi, 0620607091,

Benjamin Augros, Attaché de presse indépendant, com@airlab.mobi, 0671265203

Visuels disponibles ici :  https://frama.link/CAryWnbU

site internet : https://airlab-industrie.com/fr/

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •